Exanumeric

L'impression 3D résine

Impression 3D résine

Introduction

Dans le monde de l'impression 3D, il existe plusieurs technologies. La technologie du fil de plastique en fusion déposé en partant du plateau (FDM), le frittage laser à base de poudre et la sélection de matière résine ultraviolet (UV). Cette dernière technologie combine la sélection de matière résine par un masquage successif des rayons lumineux UVs.

La technologie MSLA (Masked StéréoLithography Apparatus), offre le compromis entre rapidité et qualité d'impression. Les couches sont plus fines (5 microns) ; les pièces sorties contiennent des couches de résines agglomérées entre elle (étanche) et permet de tirer des détails qui n'étaient pas autorisés avec l'impression FDM.

Choix des technologies d'impression.

Caractéristiques de la résine ABS-Like

L'impression MSLA utilise de la résine pour imprimer des pièces de haute précision. Il existe beaucoup de résines sur le marché et toutes ne se valent pas sur le plan qualitatif.

Nous avons réalisé des tirages dans différentes résines avec notre machine MSLA et nous avons retenu l'ABS-Like pour ses qualités de semi dureté et de haute qualité de rendu.

L'élasticité, ou semi rigidité plutôt que dur et cassant au premier choc est un choix qui nous semble pertinent dans les conceptions que nous avons à réaliser. L'ABS-Like, bien que n'étant pas un ABS au sens matériau, c'est une résine qui accepte de légères déformations. Ainsi, quand l'objet vit sa vie, il ne se casse pas sur une simple flexion.

Choix des résines.

Les applications que nous avons réalisés avec l'impression 3D MSLA

Des caches pour protéger la chaîne de transmission miniature

Il nous a été proposé de faire des caches pour protéger de la poussière une chaine de transmission miniature. Cette pièce doit subir de nombreuses contraintes et a été modélisée en 3D par nos soins. Nous avons apporté notre touche en renforçant les parties nécessaires.

Modélisation des caches de protection.
Les pièces sorties de l'impression MSLA.

Des objets irréalisables en impression FDM

Certaines conceptions demandent du détail, des zones en creux et en bosses. Ces zones paraissent facile à reproduire tant qu'elles sont attachées au plateau d'impression FDM. Or, dans certains cas, ces mêmes zones sont à imprimer dans le vide. C'est le moment d'ajouter du support et cela devient moins qualitatif. Il en résulte des heures de nettoyages, des pertes de matière et parfois de la casse au montage, car cela crée des surépaisseurs dans le cas de l'impression FDM.

La technologie MSLA permet de réaliser plus facilement ces zones en creux et en bosse. Tout dépend de l'orientation de la pièce au moment de préparer l'impression. Un exemple avec la réalisation d'une bague et d'un dès à jouer.

Bague et dès 6 faces BASH.

Des éléments décoratifs pour l'aéromodélisme

Nous avons eu l'occasion d'imprimer des objets décoratifs pour l'aéromodélisme. Exemple des instruments de vol embarqués dans un cockpit. Ici, nous avons le compas, le GPS, la radio, l'altimètre, le variomètre et la bille. Tout ce qu'il faut pour rendre presque réel la reproduction en miniature.

Equipement de vole miniature et décoratif.

Une extrudeuse sur mesure

Ici, tout le travail a été de modéliser de façon à permettre une adaptation des pièces. Certaines pièces doivent se déformer, alors elles restent imprimées en FDM. D'autres pièces sont tout simplement imprimées en ABS-Like MSLA pour conserver une rigidité accrue.

Après montage des pièces, le résultat nous a bluffé. Non seulement chaque pièce rempli son rôle, mais l'extrudeuse ne s'en ai jamais aussi bien portée.

Modélisation, d'une extrudeuse pour machine FDM.

Conclusions

Nous avons maintenant le recul nécessaire pour choisir la technologie la plus adaptée en fonction des besoins. L'ajout de cette technologie supplémentaire nous a ouvert le champ vers de nouvelles possibilités d'intégration. Il ne reste plus que l'imagination pour créer en fonction des besoins.